top of page
273604455_2935303366616313_2342946570183491243_n-1190x1536_edited_edited.jpg

"Attendu depuis tant d’années, il représente une ramification de nos pratiques, de notre accompagnement et le reflet de nos valeurs."

PROJET PERSPEKTIV' : L'ACCOMPAGNEMENT VERS L'AUTONOMIE

Le passage à la majorité ça se fête ? Pas forcément lorsque qu’on se retrouve livré à soi-même, sans ressources suffisantes pour affronter ce cap majeur de la vie. À 18 ans, la vie bascule, et pour certains jeunes il faut relever un double défi : celui de trouver un logement décent et d’être autonome. Ils sont alors nombreux à se tourner vers Abaka pour les accompagner dans cette transition vers l’âge adulte. Pour répondre à ce besoin, notre équipé a développé PerspeKtiv’, l’accompagnement vers l’autonomie par Abaka. 

Dédié aux jeunes de 16 à 22 ans suivi par Abaka, ce nouveau pôle d’accompagnement propose des expériences d’autonomie dans des logements de transit à Bruxelles. Concrètement, nous mettons à disposition des jeunes un logement de transit et notre équipe les accompagne dans tout ce qui a trait au développement de l’autonomie fonctionnelle : mener des démarches légales, solliciter les administrations utiles, équilibrer son budget de façon durable, prendre soin de son lieu de vie mais aussi de soi-même, tenir un rythme de vie active lié à la poursuite d’un cursus de formation ou d’intégration socioprofessionnelle, etc. 

Cet accompagnement a également pour but d’aider les jeunes à préparer leur autonomie future afin que cette expérience leur serve de tremplin pour la suite de leur parcours.

 
 LE TRAVAIL FAMILIAL RELANCÉ  

Ce projet s’inscrit dans le cadre de notre mission de prévention des ruptures familiales et de la désaffiliation sociale. Il vise à accompagner les jeunes et leur famille dans la recherche d’un nouvel équilibre relationnel dans les rapports qu’ils entretiennent. Envisager cet accompagnement comme un facteur de maintien du lien et non comme une rupture du milieu familial est un des volets innovants essentiel du projet. Pour cela, notre équipe s’appuie, entre autres, sur le travail familial pour encourager les familles à s’investir dans le projet des jeunes.

 
 UN RÉSEAU DE PARTENAIRES ESSENTIEL 

Pour accompagner les jeune dans leur projet, nous avons constitué un réseau d’acteurs sociaux et institutionnels partenaires aux expertises et aux moyens complémentaires, qu’ils pourront solliciter en fonction de leurs besoins et avec notre guidance.

 
 UNE OFFRE EN DÉVELOPPEMENT 

Au travers de ces partenariats, nous travaillons activement à développer de nouveaux dispositifs d’accueil pour les jeunes en besoin d’un accompagnement vers l’autonomie. Lancé en 2022, le pôle PerspeKtiv’ dispose actuellement de 3 unités de logement gérés par l’AIS de Saint-Gilles : un studio et 2 unités de logement dans un immeuble. Plusieurs dispositifs sont en cours de concrétisation. 

PHOTO-2023-02-06-15-11-01.jpg

PROJET RESPIRE

“Respire” est la mise en place de projets externes afin de créer une expérience de rupture par le changement d’environnement.
 

Ces activités support permettent une remise en mouvement du corps et de l’esprit dans un environnement naturel. Son but est d’offrir un moment de reconnexion à la nature, propice à un moment d’introspection et d’une valorisation personnelle voir d’une émergence de capacité.

 

Il est articulé en trois types d’activités :

 1 - les séjours en one-to-one , dont une édition a eu lieu chaque année.
Il s’agit d’un bivouac en tête à tête avec un éducateur. 

 2 - les journées de randonnées  de 20km à pied proposées aux jeunes hébergés ainsi qu’aux extra-muros.

 3 - les excursions diverses 

385445973_1311341666180226_523848532622683084_n_edited.jpg

PROJET ITINÉRANCE

 L'ÉDITION 2019 

Grâce au soutien de la Fondation Baudouin, cette première édition a permis à un groupe de 4 jeunes connus de notre service de se lancer dans cette aventure d’un mois en France. Commençant en février 2019, pour un départ en juillet, ces jeunes, qui étaient au nombre de 8, ont dû aborder ce voyage par une phase préparatoire de 6 mois : étudier une carte pour préparer l’itinéraire, peser le matériel essentiel qu’ils porteront sur leurs épaules durant un mois, spéculer sur la manière de voyager, de se nourrir, de se loger à bon marché, tout en gardant à l’esprit le but initial : aller à la rencontre de l’autre. Tous ces paramètres ont vu la motivation de certains s’envoler, pour d’autres les priorités n’étaient plus les mêmes au moment de partir. 

 

 UN DISPOSITIF ÉLECTROCHOC 

Ce dispositif a pour vocation de faire vaciller les jeunes qui y prennent part, en les poussant dans leurs retranchements, une sorte d’électrochoc, où pour la première fois, un jeune a l’opportunité de se réaliser dans une errance maitrisée. Acteur de leur vie et non victime du système. « Faire peau neuve » dans un environnement nouveau. Accompagnés, parfois guidés, dans le seul but de prévenir des conditions de vie trop périlleuses.

 

Ces jeunes, souvent habitués à vivre seuls, doivent composer avec les autres, avec le groupe. Au fil des rencontres et des lieux fréquentés, les jeunes ont pu vivre des moments de savoirs partagés et de challenges à relever. Par cette expérience, ces jeunes ont dû aller à la rencontre de l’inconnu, ils ont dû alors se décentrer pour apprivoiser leur nouvel espace. Afin de s’accommoder au mieux, ils ont appris à négocier, comprenant ainsi que pour obtenir quelque chose, il faut aussi appendre à faire des concessions.

 

Au cours du voyage nous avons instauré des moments privilégiés, nommés « réévaluation ». Devenus rituéliques, ils ont permis de désamorcer les moments de tension, afin de ne plus répéter ces moments dits de « crise ».

 

 UN ÉLOIGNEMENT POUR RÉTABLIR DU LIEN 

« Itinérance » a pour vocation d’induire des  effets positifs sur la trajectoire de ces adolescents en contribuant à reconfigurer leurs relations sociales. Ce dispositif, pensé comme un laboratoire concentré d’expériences coconstruites, amène à une valorisation de la personne. Le présupposé de ces ruptures est d’envisager l’éloignement comme un levier permettant de rétablir du lien. Cette mise à distance permet à ces jeunes de se singulariser et progressivement, à changer de statut. Au fil du temps qui passe et des kilomètres parcourus, à mesure qu’il se réapproprie son corps et prend confiance en ses capacités, le jeune prend de la hauteur sur sa vie et se questionne sur son avenir. Il est alors prêt à se remobiliser cognitivement et scolairement. La relation avec les adultes se modifie et l’acceptation de l’aide redevient possible.

 

 NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! 

Afin de pérenniser structurellement ce projet et pouvoir offrir chaque année la possibilité à un groupe de jeunes de se lancer dans cette aventure, nous sollicitions votre aide, tant par du mécénat, des subsides publics ou bien encore par des propositions de lieux où un passage serait envisageable. Nous comptons également élargir ce dispositif hors de l’Europe, notre souhait étant de proposer des séjours sur le thème du « retour aux sources », basés sur l’approche interculturelle. 

bottom of page