Précarité: bientôt un centre de jour réservé aux jeunes SDF

En Belgique francophone, on estime que plusieurs milliers de jeunes sont sans-abri ou à risque de le devenir. Abaka est partenaire du centre de jour «Macadam» qui ouvrira ses portes au Printemps. Ce projet piloté par le FORUM – Bruxelles contre les inégalités avec le Service de santé mentale Le Méridien, la Ligue Bruxelloise pour la Santé Mentale, le CEMO, Sos Jeunes et l’asbl L’Ilot, vise à donner une réponse structurelle au sans-abrisme grandissant des jeunes à Bruxelles. Avec le soutien du Délégué général aux droits de l’enfant.

Entretien avec La Libre Belgique : «Les ados ont été mis de côté tant qu’ils n’étaient pas un problème».

Pour le directeur du service d’accueil de crise Abaka, on n’a pas expliqué correctement le confinement aux jeunes. Si on n’a pas demandé l’avis des enfants au cours de la crise sanitaire, les adolescents vulnérables ont aussi été “mis de côté”, constate Eric Fairier, directeur de l’ASBL Abaka, à Ixelles, qui propose un hébergement d’urgence pour les 12-18 ans. Ce service n’a pas fermé boutique pendant le confinement.